la troisième édition du festival des villes anciennes à Tichitt

dimanche 10 février 2013

la troisième édition du festival des villes anciennes à Tichitt

Troisième édition du festival des villes anciennes à Tichitt

Tichitt, le 31/01/2013, les rideaux sont tombés, mercredi soir, dans la ville de Tichitt, sur la troisième édition du festival des villes anciennes à Tichitt, avec la distribution de 33 millions d’Ouguiyas représentant la valeur de 25 prix attribués aux différents lauréats.

Le premier prix dont le montant est de 1 million d’Ouguiyas a été remporté par M. Cheikhna Ould Boubou de la ville de Oualata, le second (800.000) a été attribué à M. Jiyid Ould Mohamed, également de la ville de Oulata, alors que le troisième prix est revenu à M. Mohamed Ould Ahmed de la wilaya de l’Assaba.

Des certificats de considération ont, par ailleurs, été distribués à un certain nombre d’acteurs et de personnalités qui se sont distingués par leurs efforts dans ce festival.

Les compétitions organisées dans le cadre de ce festival ont comporté la récitation du Saint Coran, le Hadith, la sira, le fikh, la poésie ou encore les jeux traditionnels, la course de chameaux et l’athlétisme.

Les prix ont été remis par le ministre d’Etat de l’éducation Nationale, à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche Scientifique, la ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, le ministre Délégué auprès du Premier Ministre Chargé de l’Environnement, le wali du Tagant, le député et le maire de la moughataa de Tichitt.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre de la culture, de la jeunesse et des Sports, Mme Cissé Mint Cheikh Ould Boida, a indiqué que comme les festivals précédents organisés à Chinguitty et à Ouadane, celui de la ville de Tichitt a permis aux mauritaniens de découvrir et de valoriser leur riche patrimoine, offrant également une occasion de prendre connaissance les efforts consentis par nos ancêtres pour la diffusion de la culture islamique a un cachet pacifique profond et qui a en plus été pionnière dans le transfert des compétences et des civilisations à travers les caravanes.

La supervision directe par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz de la cérémonie de lancement des manifestations marquant ce festival était une occasion de raviver cette mémoire historique de la Mauritanie et sa liaison avec les villes auxquelles elle a donné naissance. Mme la ministre a souligné aussi que les activités du festival ainsi que les richesses civilisationnelles, les anciennes habitudes et les talents impressionnants dans les domaines de l’architecture, de l’artisanat, des jeux dont regorge le pays prouvent l’esprit de créativité des fils du désert ainsi que leur aptitude à dompter la nature.

Elle a loué les efforts déployés par les habitants de Tichitt, les intellectuels, les fonctionnaires, les femmes, les hommes et les cadres ainsi que par les commissions centrale, régionale, et départementale en vue de la réussite de cette manifestation.

Elle a aussi remercié les autorités, la commission régionale, les autorités administratives et sécuritaires, la commission départementale de Tichitt et les élus locaux.

Source : Agence Mauritanienne d’information (AMI)

Récits à suite

Sur les chemins de l’histoire

L’indépendance de la Mauritanie est proclamée le 28 novembre 1960. Beaucoup sont ceux qui ont séjourné en Mauritanie à cette époque. Ils en témoignent aujourd’hui.

Vivre dans le Désert

par Colette

Un récit en 5 chapitres riche en couleurs qui relate un périple de 21 jours en 4x4 dans le désert.

Les dernières brèves