Invitation au voyage
Abderrahmane Sissako au Festival de Cannes 2014
Abderrahmane Sissako

Abderrahmane Sissako, cinéaste et producteur est né le 13 octobre 1961 à Kiffa en Mauritanie. Avec le Centre culturel soviétique basé à Nouakchott, il bénéficie d’une bourse "de l’amitié entre les peuples" pour partir en 1981 en URSS et apprendre le métier de réalisateur. Au Festival de Cannes 2014, il reçoit, avec son film Timbuktu, ’Le Chagrin des Oiseaux’, le prix François Chalais qui (...)

 Lire la suite >>
  • Sba’iye, Nterekt…la quête du savoir
    Sba'iye, Nterekt…la quête du savoir

    Isselmou, un grand poète nous fait revivre pendant des heures des moments riches de poésie et d’histoire. Les enfants un peu plus loin récitent le coran, derrière eux, des femmes apaisent le troupeau dérangé (...)

     Lire la suite >>
    L’incontournable point rond
    L'incontournable point rond

    La place ouvre sur les administrations, l’hôpital, le marché Noueiguid avec son artisanat, le palais de Justice, le Trésor, la Poste, la Mairie, les banques pour ne citer que ceux-là mais aussi les restaurants, (...)

     Lire la suite >>
    Et l’aventure continue
    Et l'aventure continue

    Nous sommes sur des dunes à perte de vue, puis nous quittons le sable pour des passages de cailloux et des montées impressionnantes. Il faudra descendre des 4x4 qui s’engagent dans un étroit couloir, où un (...)

     Lire la suite >>
  • La course de chameaux
    La course de chameaux

    Nous apercevons maintenant, à environ mi-chemin, un groupe de 5 concurrents à peu près groupés, suivis à quelques 200m par un autre groupe. L’ambiance monte sur la ligne d’arrivée. Les nomades, même à cette distance, reconnaissent déjà les équipages. Les ’youyou’ redoublent, (...)

     Lire la suite >>
    Il s’appelle Mohamed LAGDAF
    Il s'appelle Mohamed LAGDAF

    Chef de poste, le 23 juillet 1962 au soir, je me trouve à bavarder avec un groupe d’enfants du village à l’entrée de Fort-Gouraud, car ce soir il y a ciné en plein air (Normandie-Niémen). Bien sûr les gamins sont intéressés, cela se comprend, ils veulent écouter les (...)

     Lire la suite >>
    Mieux qu’un G.P.S.
    Mieux qu'un G.P.S.

    Nous traversons un paysage de plaines rocheuses, sablonneuses, multicolores sous un soleil radieux. Nos 4x4 évoluent sur des plateaux de sable roulants sans aucun repère fixe à l’horizon.

     Lire la suite >>
    La corde à colliers
    La corde à colliers

    Le matin, les brebis vont à la recherche du pâturage. Les agneaux ne les accompagnent pas. D’abord parce qu’ils sont encore petits et peuvent s’égarer, ensuite ils ne doivent s’allaiter que le matin et le soir. Trop de lait à leur âge est dangereux et plusieurs tétées (...)

     Lire la suite >>
    Recette pour un 4x4 du désert
    Recette pour un 4x4 du désert

    Si l’on savait déjà que l’imagination des mécaniciens du désert n’avait pas de limite, la réalisation d’un 4x4 roulant et fonctionnel adapté particulièrement aux conditions difficiles des pistes du désert de l’ADRAR en est la preuve (...)

     Lire la suite >>
    La végétation en Mauritanie
    La végétation en Mauritanie

    Dans une nature très souvent hostile, comme celle que les mauritaniens en zone rurale connaissent, il n’ y a de place qu’au dynamisme, à l’effort, et au travail. Aucune dérogation n’est accordée. Chacun fait preuve d’imagination, de savoir-faire ; l’initiative est de mise (...)

     Lire la suite >>
    Une étrange amitié à Ain Savra
    Une étrange amitié à Ain Savra

    Ce gamin de 7 à 8 ans doit amener l’eau du puits grâce à l’ami. Une fois les bidons remplis, d’un geste de la main d’Ahmadou, l’ami se couche pour permettre au petit de fixer la charge sur son dos.

     Lire la suite >>
    La parenthèse
    La parenthèse

    Très tôt le matin, Salek descendit sa caisse à outillage et commença le dépannage. Après plusieurs tentatives, il réussit à introduire un petit ressort à la place de celui qui était défectueux. Avant de se séparer, Idoumou lui donna trente litres de gas-oil dont il avait fort (...)

     Lire la suite >>
    Awelloul et la météorite de Chinguitti
    Awelloul et la météorite de Chinguitti

    Le véritable intérêt pour Awelloul ne prendra naissance dans la région que vers les années 1930-1940, avec Théodore Monod et ses célèbres recherches de la météorite de Chinguitti. Seul l’amas retrouvé par Ripert - et qui se trouverait actuellement dans un musée parisien - (...)

     Lire la suite >>
    Vatimetou, artisan d’art
    Vatimetou, artisan d'art

    Fruit d’une habileté extrême et d’une grande imagination, Vatimetou expose des objets en cuir, qu’elle fabrique de ses propres mains, sur son étalage dans le marché Ehel Noueiguidh d’Atar ouvrant sur la grande place du rond point. Porte-clés, porte-monnaie et bloc-notes (...)

     Lire la suite >>
    Crocodiles en Mauritanie
    Crocodiles en Mauritanie

    Des crocodiles dans le désert en Mauritanie ? Comment est-ce possible ? Est-ce une légende, une réalité ou tout simplement des histoires pour faire venir les touristes ?

     Lire la suite >>
    Anita Conti, la Dame de la mer
    Anita Conti, la Dame de la mer

    Première femme océanographe, Anita Conti a partagé la vie des pêcheurs de Mauritanie. Pionnière de l’océanographie, grand photographe et écrivain, elle a sillonné les mers froides et tropicales à bord des bateaux de pêche et marqué près d’un siècle de vie (...)

     Lire la suite >>
    Le pain du désert
    Le pain du désert

    Faire du pain : la recette est bien connue, il faut du feu, de la farine, de l’eau, du sel, de la levure et du savoir-faire, mais dans le désert, au milieu de nulle part, c’est un savoir-faire qui tient du merveilleux. Sentez-vous cette agréable odeur du bon pain de (...)

     Lire la suite >>
    Le Petit Prince voyagera avec moi
    Le Petit Prince voyagera avec moi

    Comme on dit chez nous, "jamais deux sans trois"... La première année j’animais des ateliers de dessin dans une petite école de Nouakchott, et lors de mon deuxième voyage je fus "kidnappée" par les lucioles de l’oasis de Tergit et par les enfants d’Azougui, et n’ai pas pu (...)

     Lire la suite >>
    Du bitume à perte de vue
    Du bitume à perte de vue

    Sur la route de l’espoir, large et souvent tracée bien droite, la prudence s’impose. En effet des animaux traversent devant nous, des chameaux, des ânes, des vaches ou des chèvres. Les collisions semblent nombreuses comme en témoignent de nombreux cadavres d’animaux qui (...)

     Lire la suite >>
    Ejeffe ou la force de l’imagination
    Ejeffe ou la force de l'imagination

    Avant de leur donner par effet de pression une forme curviligne aux extrémités pointues, ces morceaux longs chacun de 80 à 100 cm sont mis en forme au feu. Ils sont ensuite attachés à quelques centimètres au-dessous des extrémités par du cuir et laissés se dessécher. Ainsi (...)

     Lire la suite >>
    En 65 Marsouin à Atar
    En 65 Marsouin à Atar

    L’idée m’est venue de relater quelques passages de la vie d’un Marsouin de la C.C.S détaché sur la base aérienne 164 en Mauritanie. Le temps passe si vite dans ce grand sablier qu’est le Sahara, qu’il fallait profiter des moindres occasions pour laisser des traces par des (...)

     Lire la suite >>
    Fort Trinquet 1959
    Fort Trinquet 1959

    Fort Trinquet était situé au nord de la Mauritanie sur la piste impériale n°1 sur son coté ouest à 15Km du Rio de Oro (Maroc Espagnol). Nous étions un effectif d’environ 300 hommes toutes armes confondues ; il y avait : Le Train (dont je faisais parti) , l’Infanterie de (...)

     Lire la suite >>
    Fort Gouraud en 1965
    Fort Gouraud en 1965

    En mai 1933, un poste permanent a été installé dans la SBKHA D’IDJIL appelé FORT GOURAUD. Il aurait été réalisé par la Légion étrangère ou les troupes Méharis, puis il a été occupé par le 12ème Escadron Saharien de Découverte et de Combat (E.S.D.C), infanterie de Marine, jusqu’au (...)

     Lire la suite >>
    ATAR en 1965.
    ATAR en 1965.

    Lors de nos sorties en ville, nous arpentions la principale artère de cette cité. Nous faisions quelques achats dans de petites boutiques qui ressemblaient à des cavernes d’Ali-Baba. Nous y trouvions cigarettes, pellicules photos, lait concentré… Nous allions à la (...)

     Lire la suite >>
    ATAR vers 1960
    ATAR vers 1960

    Ces quelques photos originales de la ville d’ATAR et de ses environs vers les années 1960 constituent un souvenir historique pour ceux qui ont connu la Mauritanie à cette époque.

     Lire la suite >>

    0 | 21 | 42 | 63

Récits à suite

Cinq jours de marche dans les canyons de l’Adrar

par Bénédicte

Une série de 7 superbes récits qui relatent un périple entre dunes et palmeraies en Adrar. Un plaisir à lire que ce récit à l’atmosphère et aux situations si présentes.

Des dunes et des écoles : un bel et intense échange

par Cheikhmou

Un ensemble de 4 récits relatant une action humanitaire menée en novembre 2010 par l’association ’La voie des Dunes’ en étroite liaison avec les instances locales.

Le deuxième voyage

par Bénédicte

Un récit en 7 chapitres.

Les commentaires
  • Mieux qu’un G.P.S.
    par Peurl

    Il est complètement fou de voir comme les peuples du désert, élevés dans ces paysages qui nous paraissent presque tous identiques, arrivent à développer de nouveaux sens afin de se (...)

  • 2652 km en 4x4 dans le désert de MAURITANIE
    par DREANJO

    j’ai vecu à ATAR de juillet 1963 à juillet 1964 dans la BA 164 et en lisant cela je me replonge + de 50 ans en arrière, j’ai eu la chance en2009 et 2010 de traverser la Mauritanie (...)

  • Fort Gouraud en 1965
    par Robert VERNET

    Bonjour, Je consacre une bonne partie de mes activités d’archéologue à la préhistoire du nord de la Mauritanie. C’est pourquoi je suis à la recherche des nombreuses collections (...)

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21 | 24 | ...