Un auteur

Cheikhmou

Auteur sur le Jardin d'Idoumou depuis avril 2008.


Envoyer un message :
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Cet auteur a publié :

Jwaali … l’interminable combat pour la survie


Jwaali … l'interminable combat pour la survie

A Jwaali, nous sommes reçus avec la chaleur et l’hospitalité habituelles ; précédé par le chef du village Mr El Ghali O Sidi, les hommes, les femmes et les enfants tous joyeux nous accueillent à bras ouverts mais leurs conditions de vie nous font mal intérieurement bien que les efforts louables du Maire ont apporté leurs fruits et désormais un magasin de céréales est ouvert dans la localité commercialisant notamment le blé à un prix symbolique très (...)

 Lire la suite >>
  • Hommage, espoir et fraternité
    Hommage, espoir et fraternité

    La cérémonie de clôture est honorée de la présence du Wali de l’Adrar Mr Sall Seydou, venu exprimer aux membres de l’association tous ses remerciements pour leur contribution à l’effort de l’Etat visant à doter les écoles en tables bancs. Il a dit toute l’assurance et la (...)

     Lire la suite >>
    Escapade dans le Sahara
    Escapade dans le Sahara

    A Chinguitti, le groupe de "La voie des dunes" a eu le privilège de passer une journée dans une belle oasis sous l’ombre d’un arbre à raisins étrangement planté au milieu des palmiers. Il y avait un grenadier insolite, un crâne d’âne attaché à un palmier - pour chasser les (...)

     Lire la suite >>
    Ejeffe ou la force de l’imagination
    Ejeffe ou la force de l'imagination

    Avant de leur donner par effet de pression une forme curviligne aux extrémités pointues, ces morceaux longs chacun de 80 à 100 cm sont mis en forme au feu. Ils sont ensuite attachés à quelques centimètres au-dessous des extrémités par du cuir et laissés se dessécher. Ainsi (...)

     Lire la suite >>
    Une étrange amitié à Ain Savra
    Une étrange amitié à Ain Savra

    Ce gamin de 7 à 8 ans doit amener l’eau du puits grâce à l’ami. Une fois les bidons remplis, d’un geste de la main d’Ahmadou, l’ami se couche pour permettre au petit de fixer la charge sur son dos.

     Lire la suite >>
    Des cadavres de tables bancs
    Des cadavres de tables bancs

    En absence de service de maintenance du matériel scolaire et du manque de budget alloué, il existe à Atar de très grands lots de bois, de structures métalliques entassés dans des magasins, sur les toits des salles de classe ou tout simplement dans un coin de l’école. Ce (...)

     Lire la suite >>
    Zargue ou l’éternelle sentinelle
    Zargue ou l'éternelle sentinelle

    Malgré les brèches qu’elle laisse ouvertes au sable donnant lieu à des passages par ailleurs utiles, Zargue reste impeccablement debout comme une sentinelle de tous les temps acceptant et donnant refuge à ce beau sable errant et tant bien (...)

     Lire la suite >>
    L’invraisemblable engagement
    L'invraisemblable engagement

    Avec beaucoup de volonté et d’engagement, le groupe se met au travail au milieu des "cadavres". Pas de difficultés majeures à signaler. L’ambiance est très saine et les effets de la fatigue suite au voyage sont vite dépassés sous l’effet du thé à la menthe amicalement (...)

     Lire la suite >>
    Taknez… symbole d’une paisible cohabitation
    Taknez… symbole d'une paisible cohabitation

    En cette bonne période d’hivernage, Taknez offre ses terres fertiles aux cultivateurs venus de partout ; parmi eux les proches mais aussi des arrivants de Mhaireth, Varess, Awjeft et même d’Atar. Ils y cultivent le haricot et la pastèque. Souvent les récoltes sont très (...)

     Lire la suite >>
    La corde à colliers
    La corde à colliers

    Le matin, les brebis vont à la recherche du pâturage. Les agneaux ne les accompagnent pas. D’abord parce qu’ils sont encore petits et peuvent s’égarer, ensuite ils ne doivent s’allaiter que le matin et le soir. Trop de lait à leur âge est dangereux et plusieurs tétées (...)

     Lire la suite >>
    Ain Savra : la pluie compense ses dégâts
    Ain Savra : la pluie compense ses dégâts

    Les deux affluents Gteih Hboulle et Oudey Ould Mousse ont déversé une très grande quantité d’eau amenant tout sur leur passage notamment les dunes de sable sous lesquelles des dizaines de palmiers sont ensevelis. Certains habitants ont essayé de les déterrer mais en (...)

     Lire la suite >>

    0 | 10 | 20

Récits à suite

Sur les chemins de l’histoire

L’indépendance de la Mauritanie est proclamée le 28 novembre 1960. Beaucoup sont ceux qui ont séjourné en Mauritanie à cette époque. Ils en témoignent aujourd’hui.

Chronique d’un voyage au cœur du désert

par Cheikhmou

Vécu et écrit par un mauritanien, un récit d’une prenante réalité.

Cinq jours de marche dans les canyons de l’Adrar

par Bénédicte

Une série de 7 superbes récits qui relatent un périple entre dunes et palmeraies en Adrar. Un plaisir à lire que ce récit à l’atmosphère et aux situations si présentes.

Vivre dans le Désert

par Colette

Un récit en 5 chapitres riche en couleurs qui relate un périple de 21 jours en 4x4 dans le désert.

Le deuxième voyage

par Bénédicte

Un récit en 7 chapitres.

Des dunes et des écoles : un bel et intense échange

par Cheikhmou

Un ensemble de 4 récits relatant une action humanitaire menée en novembre 2010 par l’association ’La voie des Dunes’ en étroite liaison avec les instances locales.

Les dernières brèves