Sur les chemins de l’histoire

ATAR en 1965.

par René

Créé le : 26 mars 2009 - Mis à jour le : 9 février 2012

Atar, ex-capitale de la Mauritanie, est la capitale de la région de l’Adrar.

Avion de ligne
Avion de ligne
A de notre arrivée à Atar, le seul point d’ombre que nous ayons trouvé était les ailes de l’avion qui nous avait transporté de Dakar à Atar
la base aérienne 164
la base aérienne 164
Nous avons rejoint le camp Lecoq à pied ; ce dernier jouxtait le terrain d’aviation
Atar, vue générale
Atar, vue générale
Le marché aux chameaux
Le marché aux chameaux
Les marchands
Les marchands
Préparation du repas
Préparation du repas
Une maison en ville
Une maison en ville
Chameaux dans Atar
Chameaux dans Atar
Le marché
Le marché
Une famille
Une famille

Femme à sa porte Autre femme

Le terrain d’aviation
Le terrain d’aviation
En ville
En ville

Lors de nos sorties en ville (Atar) nous arpentions la principale artère de cette cité. Nous faisions quelques achats dans de petites boutiques qui ressemblaient à des cavernes d’Ali-Baba. Nous y trouvions cigarettes , pellicules photos, lait concentré… Nous allions à la rencontre des habitants qui nous semblaient extraordinaires car nous ne les avions vus que dans des livres : les chameliers avec leurs tenues vestimentaire, les boucheries en plein air … Nous qui sortions de nos campagnes nous n’étions pas habitués a ce mode de vie.

Vue générale du camp Lecoq
Vue générale du camp Lecoq
Ce camp était occupé par des troupes de Marine, des personnels de l’armée de l’air et de l’A.L.A.T. Il était notre base principale en Mauritanie.

Quelques points de repères historiques :

  • 1902 : début de la période coloniale.
  • 1903 : la Mauritanie est appelée « protectorat des pays Maures ».
  • 1904 : elle devient territoire civil.
  • 1920 : la Mauritanie est décrétée colonie Française.
  • 1934 : fin de la résistance armée.
  • 1945 : la Mauritanie est territoire d’outre-mer de l’union Française.
  • 1957 : la Mauritanie bénéficie de la loi cadre (dite loi Deferre).
  • 1958 : autonome, la République Islamique est proclamée le 28 novembre.
  • 1960 : le 28 novembre , l’indépendance nationale est octroyée en vertu des accords Franco-Mauritanien de restitution de souveraineté.
  • 1965 : en fin d’année évacuation des troupes Française de Mauritanie.

Un personnage illustre a séjourné à Atar :

Il s’agit de Monsieur Pierre MESSMER- 1916-2007, 1er Ministre de la République Française de 1972 à 1974. Il a été, de 1950 à 1952, administrateur du cercle de l’Adrar en Mauritanie, puis de 1952 à 1954, Gouverneur de la Mauritanie.

Il aurait résidé à la palmeraie de Ksar Torchane.

Dans la palmeraie de Ksar Torchane
Dans la palmeraie de Ksar Torchane

Dans la ville d’Atar nous n’avons fait un bref passage car notre affectation finale était Fort Gouraud au 12 ème E.S.D.C .(Escadron Saharien de Découverte et de Combat) que nous avons rallié par voie aérienne.

Un chasseur-bombardier
Un chasseur-bombardier

Je souhaiterai retrouver des camarades qui étaient avec moi en Mauritanie en 1965.

Sur les chemins de l’histoire, à lire aussi :

Anciens de Mauritanie, vous pouvez contribuer aux chemins de l’histoire !
Peut-être possédez-vous des photos datant de cette époque ?
Le Jardin d’Idoumou vous propose de les partager en les publiant.
C’est facile, n’hésitez pas, contactez Alain. Merci d’avance.

Actuellement : 14 messages de forum

  • ATAR en 1965. 27 décembre 2009 17:59, par yakuza2b

    cette base etait la base 126 parmis vous qui a connu sarka

    Répondre à ce message

    • reponse ATAR en 1965.

      28 décembre 2009 15:18, par depardon

      désolé, mais il ne s’agit pas de la base 126 mais de la base aérienne 164.Qui était Zarka ?

      René Depardon

      Répondre à ce message

  • ATAR en 1965. 29 novembre 2009 16:33, par Depardon

    Juste une remarque , la photo 2 n’est pas le camp lecoq, mais la base aérienne sur laquelle j’étais présent en 1963 au titre de mon service militire.

    Répondre à ce message

    • reponse ATAR en 1965.

      30 novembre 2009 00:26, par René Chenevat

      merci pour cette rectification mais la base aérienne et le camp Lecoq étaient dans le même prolongement et cette base en 1965 nous servait pour notre liaison avec Dakar .Amicalement .René.

      Répondre à ce message

      • reponse ATAR en 1965.

        29 novembre 2011 10:59, par BRIOIS MICHEL

        bjr j’etait aux transmissions à Atar ( base aerienne ) de mars 65 a 66 avec l’adjudant chef ZEPAGNIAK et le lieutenant MEPOREMA (pas sûr de l’orthographe des noms) classe 64 2/b
        J’ai des photos mais pour l’instant je ne sais pas trop me servir de l’ordi.

        Répondre à ce message

        • reponse ATAR en 1965.

          5 janvier 2014 20:57, par Wilbart

          Bonjour, j’ai passé 16 mois à Atar, d’Avri 64 à Juillet 65. J’étais à la tour de contrôle. J’avais 21 ans et j’étais sergent. Nous avons du connaître quelques mêmes personnes. Le capitaine Bouche, le capitaine Gaubert. Je pense avoir connu Sépaniac, mais je n’en suis pas sûr. J’ai conservé d’excellents souvenirs de ce séjour.

          Si tu mas connu, tu peux prendre contact avec moi.

          Répondre à ce message

      • reponse ATAR en 1965.

        14 décembre 2011 23:34, par arthur

        bonjour, avez vous connu le sergent GERARD BERGOUGNOUS mécanicien de char et en poste à Fort Gouraud entre 1950 et 1963 ? Merci, je n’ai pas connu mon père, il est mort en 1967 et j’avais huit mois. J’aimerais venir un jour jusqu’à Atar...

        Répondre à ce message

    • reponse ATAR en 1965.

      12 décembre 2010 15:56, par Delvincourt

      Bonjour,
      Effectivement la photo 2 est celle de la ba 164 comme en 1963:64 quand j’étais soldat du rang.
      On voit entre autres la centrale pour l’électricité,le château d’eau,le bâtiment des transmissions l’hangar avions et l’hangar civil où venaient des DC4 D’air Mauritanie dans la soirée essentiellement.

      Cordialement un ancien D’atar.

      Répondre à ce message

      • reponse ATAR en 1965.

        14 décembre 2011 23:35, par arthur

        bonjour avez vous connu le sergent Gerard Bergougnous en poste à Fort Gouraud ? Il était mécanicien de char et je ne l’ai pas connu, il est mort en 1967 et j avais huit mois. Merci...

        Répondre à ce message

    • reponse ATAR en 1965.

      15 février 2016 14:49, par Laborie

      Je suis Jacques Laborie, je confirme que la photo correspond à la base Aérienne 164 ,avec l’ancien foyer, j’y suis resté à l’EOM 81 de juillet 1962 à Juillet 1963 responsable en piste des Dassaults 315 et du Broussard .
      Le commandant de la base était le commandant Hiebel......etc etc...
      Pour me joindre Laborie.jacques orange.fr

      Répondre à ce message

  • ATAR en 1965. 15 septembre 2009 15:32, par goubannaha

    c un reel paisir de voir atar ma ville natale ds es annes 60 meme si je suis nee 21 ans apres 1965
    merci a vous encore une fois

    Répondre à ce message

    • reponse ATAR en 1965.

      24 septembre 2009 12:10, par René Chenevat

      Merci M.GOUBANNAHA.Mon séjour en Mauritanie a été un réel plaisir surtout d’avoir rencontré les gens du désert les vrais ( les gens ,les chameaux, et surtout de prendre le thé sous la tente en signe de bienvenue , et a l’époque il n’y avait les touristes donc que du véridique du solide.)Amicalement. René.

      Répondre à ce message

    • reponse ATAR en 1965.

      7 novembre 2009 11:06, par khalla ould ely salem

      bonjour,
      je suis d’atar est souhaite des contact avec d’anciens habitants etrangers qui ont habité atar .
      Je suis pret à vous aider pour visiter àtar

      Répondre à ce message

      • reponse ATAR en 1965.

        23 mai 2013 09:33, par Mo

        Bonjour,
        Je fais des recherches sur un aieul qui serait mort en
        Mauritanie en 1950 , à Rossa

        Quelqu’un saurait il si il y a un cimetiere de militaires français là-bas ? Quel régiment était à Rossa à cette époque ?

        Merci beaucoup

        Répondre à ce message