Circuit du Banc d’Arguin

par Idoumou

Créé le : 11 mai 2006

Au pays des Imraguen

Les Imraguen [1] sont des pêcheurs de la côte atlantique dont le mode de pêche original est connu du monde entier. A l’aide de bâtons ils frappent la surface de l’eau pour attirer vers la plage les dauphins qui en se déplaçant repoussent vers les filets les bancs de mulets jaunes [2].

Sur les plages du banc d’Arguin
Sur les plages du banc d’Arguin

1er jour : accueil à l’aéroport d’Atar. Départ en 4x4 en direction de Benichab où nous passerons la nuit en bivouac au milieu des dunes, à proximité d’Akjoujt.

2ème jour : après le petit déjeuner et quelques verres de thé à la menthe, nous nous dirigerons vers le Banc d’Arguin en empruntant les pistes des plages où nous pourrons constater l’étonnante complicité entre l’océan et le désert qui nous offre de splendides paysages pour le plaisir des yeux. Bivouac au coucher du soleil au bord de l’océan sous les tentes maures.

3ème jour : nous continuons nos avancées le long de la plage vers Iwik ; le village des fameux nomades de la mer, les Imraguen. Bivouac dans le campement des nomades.

4ème jour : nous quittons notre bivouac dans la matinée et arrivons peu de temps après au Banc d’Arguin et à l’île de Tidra où nous attend l’une des plus grandes communautés d’oiseaux aquatiques venant de tout bord (Sibérie, Groenland, Europe). Retour au campement des nomades où nous passons la nuit.

5ème jour : départ pour Nouamghar, entrée du parc national, où nous pouvons observer pour la dernière fois le défilé des pélicans et des hirondelles de mer ainsi que les nombreuses colonies de crabes violonistes. Pique-nique et Bivouac.

6ème jour : Après le petit déjeuner, nous continuons notre route vers le sud en direction de Nouakchott où nous assisterons à l’arrivée des pêcheurs, avant de terminer notre visite au marché de la capitale. Dîner et nuit à l’hôtel.

7ème jour : retour à Atar par la route nationale. Pique- nique et petite sieste en cours de route. Dîner prévu à l’auberge.

8ème jour : visite du marché d’Atar avant et envol pour la France.

Votre contact pour ce circuit : Idoumou

voir aussi : Retour de la pêche à Nouakchott

Au pays des Imraguen

[1] Imraguen est un terme berbère, pluriel du mot Amrig signifiant celui qui pêche. Les Imraguen sont un peuple vivant de pêche artisanale dans le Banc d’Arguin en Mauritanie. Leur activité est axée sur la pêche au filet du mulet jaune sur des bateaux appelés lanches, avec parfois la participation de dauphins. Leurs villages dont Iwik (nom donné a l’usine mauritanienne de Jean-Christophe Mitterrand) se trouvent sur les plages parfois en zone submersible. source http://fr.wikipedia.org

[2] Documentation IUCN à consulter - sources ci-dessus.