Sur les chemins de l’histoire

Fort Gouraud en 1965

par René

Créé le : 19 mars 2009 - Mis à jour le : 9 février 2012

Le fort Gouraud porte le nom du Général GOURAUD (1867-1946).

De décembre 1908 à juin 1909, le Colonel GOURAUD a pris le commandement de la colonne de l’Adrar et a eu comme principal adversaire MA’AL-AININ le marabout de Smara.

La prévoté
La prévoté

En mai 1933, un poste permanent a été installé dans la SBKHA D’IDJIL appelé FORT GOURAUD. Il aurait été réalisé par la Légion étrangère ou les troupes Méharis, puis il a été occupé par le 12ème Escadron Saharien de Découverte et de Combat (E.S.D.C), infanterie de Marine, jusqu’au 3ème trimestre de 1965, date à laquelle il a été remis à l’armée Mauritanienne.

La borne kilométrique du fort
La borne kilométrique du fort
Fort Gouraud
Fort Gouraud
Entrée principale du fort avec son champ de mines

Le fort était constitué de deux enceintes :

  • La première avec les dortoirs, cuisine, mess, prison...
  • La seconde (un petit fort dans le fort) avec l’arsenal et la radio. Le fort était construit en terre et pour sa protection extérieure un champ de mines le cernait .
Révision des camions
Révision des camions
Préparation des véhicules pour une sortie en brousse
Préparation des véhicules pour une sortie en brousse
12ème escadron saharien de découverte et de combat

La vie au fort était rythmée par des horaires adaptés à la chaleur ambiante : travail de 8h00 à 11h00 puis de 16h00 a 19h00. Nous étions chargés de l’entretien des camions et du fort. Nous effectuions des patrouilles jusqu’à la frontière voisine du Maroc Espagnol.

Vue intérieure du fort
Vue intérieure du fort
Patrouille dans le désert
Patrouille dans le désert

Nous étions ravitaillés par voie aérienne une fois par semaine. Pour l’eau un camion citerne faisait deux rotations par jour compte tenu de la distance pour aller la quérir .

Arrivée de l’avion à Fort-Gouraud
Arrivée de l’avion à Fort-Gouraud

Notre mission consistait à surveiller la frontière entre le Maroc Espagnol et la Mauritanie. Par la suite nous avons assuré la sécurité de la mine de fer (la MIFERMA). Cette dernière à été nationalisée quelques années après notre départ.

F'Dérick mine de fer F'Dérick mine de fer

F’Dérick mine de fer

Le fort était composé d’une cinquantaine d’hommes. Le plus haut gradé dans le fort était un Lieutenant. Nous avions environs 13 camions répartis de manière identique sur 2 escadrons à savoir, par escadron :

  • De marque Dodge : 1 camion avec canon de 75 sans recul (le camion du chef de peloton que je conduisais) - 1 camion avec mitrailleuse 12-7 - 1 camion avec mortier - 1 camion avec 2 A52 - 1 camion LRAC avec des grenadiers voltigeurs.
  • De marque Berliet : 1 camion pour la maintenance et le ravitaillement en nourriture pour les hommes et en huile et carburant pour nos engins.
René en tenue saharienne
René en tenue saharienne

Je garde un excellent souvenir de ce temps là, tant pour la beauté du paysage que pour la débrouillardise et l’imagination qu’il fallait développer pour vivre dans ce pays ; toutes ces expériences m’ont servi par la suite.

Aujourd’hui, les traces de l’emplacement du fort sont visibles sur les photos aériennes de Google Earth.

Vue aérienne de l’emplacement du fort
Vue aérienne de l’emplacement du fort
Annotations (de mémoire) par André et René
  1. - Garage avec dépôt d’essence.
  2. - Rond point devant le fort avec borne kilométrique.
  3. - Entrée du Fort, on distingue encore un pilier debout à gauche.
  4. - Cuisines et réfectoire, groupe électrogène.
  5. - Armurerie, radio, fourrier.
  6. - Chambres des hommes, douches, wc, réfectoire.
  7. - Zone de barbelets (tout autour du fort) + champ de mines.
  8. - Bâtiment du chef de corps et service d’entretien ainsi que le mess des officiers.
  9. - Poste de garde, prison, infirmerie.
Fort Gouraud
Fort Gouraud
Nécessite Google Earth

Si vous avez participé à cette aventure, avec moi, durant cette période de 1965 à Fort Gouraud, n’hésitez pas à me contacter.

Fort Gouraud 1965 René en patrouille

Passage de dunes
Passage de dunes
Village à proximité du fort
Village à proximité du fort
Camion enlisé dans le sable
Camion enlisé dans le sable
Cantonnement à Guelb el Ghein
Cantonnement à Guelb el Ghein
Les munitions sont placées au centre du camp
Cantonnement en brousse
Cantonnement en brousse
Manoeuvres à Dbéa el Khadra
Manoeuvres à Dbéa el Khadra
Mine de fer de Kediet Idjil
Mine de fer de Kediet Idjil
A proximité du fort
La passe d’Aguir
La passe d’Aguir
Une A.M.L
Piste de la passe d’Aguir
Piste de la passe d’Aguir
Grave accident d’avion au fort
Grave accident d’avion au fort
Le 15 juin 1965, 1 mort et 7 blessés.

Cet accident a eu lieu sur la piste d’atterrissage en terre battue de fort Gouraud. Il y avait à bord le radio du fort qui devait se rendre à Dakar pour changer sa paire de lunettes (il portait des double foyer). Lors de l’accident il avait été le premier à sortir de l’avion par l’arrière et il avait perdu ses lunettes. Il ne voyait plus rien. Il était couvert de sang. Ce sang provenait du passager qui était à coté de lui, un curé qui avait été atteint au niveau des cotes par l’hélice qui était entrée dans le fuselage. Cet homme a été sorti de l’avion par moi-même et un de mes camarade. Il était encore vivant. Il nous a prononcé quelques mots puis il est mort dans mes bras, ce qui m’a valu de me rendre à Zouérate pour son oraison funèbre.

René en sentinelle
René en sentinelle

Pour en savoir plus sur le Général Gouraud :

Sur les chemins de l’histoire, à lire aussi :

Anciens de Mauritanie, vous pouvez contribuer aux chemins de l’histoire !
Peut-être possédez-vous des photos datant de cette époque ?
Le Jardin d’Idoumou vous propose de les partager en les publiant.
C’est facile, n’hésitez pas, contactez Alain. Merci d’avance.



A voir aussi sur Wikipedia : la liste des forts, fortifications, citadelles et places fortes en Afrique

Actuellement : 58 messages de forum

  • Fort Gouraud en 1965 23 juillet 21:20, par christine bergougnous

    bonjour

    mon père Gérard BERGOUGNOUS de la 1er CSM était en poste à Fort Gouraud en 1958.
    Il est décédé à l’âge de 44 ans et je n’avais que neuf mois.
    Je recherche des personnes qui se l’auraient connu et qui se souviendrait de lui ?
    merci à vous tous
    cordialement
    christine bergougnous
    christineb.fr gmail.com

    Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 19 septembre 2012 22:42, par bernard p

    j ai passe l annee 64 a fort gouraud je me souviens de tartera capitaine commandant du fort du lt girard st chef rossignol lt mercier cp pietri etc mes copains dont j ai oublie les noms un etait marinier dans le civil j ai des photos nb couleurs assez mediocres de fort gouraud de la piste d atar un detail en passant le minerai de fer de la miferma transit en train pas en camion

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      25 septembre 2012 17:05, par René Chenevat

      Salut Bernard .
      Oui tu a raison le minerai de fer était transporté vers Nouakchott par le rail : un train de la MIFERMA de 2 Km de long (200 wagons) 22000 T et il roulait a 60 Km heure . Si tu a des photos (médiocres ou pas) cela m’intéresse pour qu’elles paraissent sur "le jardin d’Idoumou" en ton nom et avec un petit commentaire de ta part . J’espère une réponse favorable de ta part .Amicalement .René.

      Répondre à ce message

  • Fort Gouraud avant 1965 15 janvier 2012 15:13, par Danny Corniglion

    D’octobre 1956 à fin juin 1958
    Bonjour à tous, à cette époque j’étais sergent de la "coloniale".
    Zouérate n’existait pas, le train non plus.
    J’en garde des souvenirs impérissables.

    Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 7 janvier 2012 18:24, par le figaro

    Bonjour,j’étais à Fort Gouraud de fin 1962 à fin 1963.
    Je suis Jean-Pierre Carpentier et là-bas j’ai remplacé le coiffeur libanais Ana. Y a-t-il des des personnes qui ont des souvenirs communs ?

    Mon surnom était le "figaro" .

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      9 janvier 2012 20:11, par le figaro

      par contre jeme suis trompé d’année : 1963-1964 sont les bonnes années

      Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      24 mai 18:50, par Christian Fournier

      je pense que je t’ai rencontré à Fort Gouraud :
      j’étais de la 63-2B de la section du lieutenant puis capitaine Roque ?
      Seulement 2 mois boulanger où nous sommes rencontrés dans les services d’intendance...
      durant la permission du capitaine ( je pense que tu étais un ami de Trouillez et que même nous étions ensemble à Zouérate invité au baptême d’un chef d’origine Viet-Namienne )...
      christian.fournier63 wanadoo.fr

      Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 2 mars 2011 17:43, par michel.jaoul845@

    Je suis preneur pour entrer en contact avec des militaires ou autres ayant vécu sur ATAR et FORT GAURAUD en 1962-1963.
    Echange de photos possibles.
    Ce site est particulièrement intéressant, et nous permet de faire un retour vers notre jeunesse...
    Merci.

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      8 mars 2011 09:35, par Klavzer

      J’ai séjourné à fort Gouraud et fort Trinquet de mai à novembre 1962. Affecté au départ à la 1ère CIP, le 1er novembre elle prenait la dénomination de 14è CSP du groupement saharien n) 1

      Bien cordialement

      Jean Marie KLAVZER

      Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      20 juillet 15:40, par masini jacques

      je suis de la classe 1962 (61 :/2/b) je faisais partie du sous groupement saharien stationné à fort gouraud du 7 /4/62 au 11/63 j’aimerais avoir des contacts avec les collègues de ma section ,je n’ai aucune photos elles on disparues lors de l’expedition pour le développement merci pour contact

      Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 14 février 2011 23:15, par l’indien

    salut camarades
    j’étais à FORT GOURAUD du 1/02/63 au 31/01/63 au PC comme soudeur,que des bons souvenirs de cet endroit perdu,un chti parmi d’autres,maintenant je suis en Lorraine et quelques fois en Auvergne
    souvenirs inoubliables de notre jeunesse,à recommencer sans regrets,les noms s’effacent mais les souvenirs restent.
    à vous lire j’espère que d’autres répondrons

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      22 février 2011 11:41, par paco montoya

      qui es tu l’indien je me trouvai egalement a la meme periode a fort gouraud
      je suis egalement du nord

      montoya paco
      a te lire

      Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        14 septembre 2011 05:12, par pandle

        salut moi aussi je me trouver en 63 aux je travail a l’entretient on a refait plein de choses dans le fort douche wc écuson sur les piler du fort que de bon souvenir a tu toujours la pucele du 12eme moi je les perdus quand j’ai démenager bon je suis contant de retrouver des copains a plus

        andré pandle

        Répondre à ce message

        • reponse Fort Gouraud en 1965

          11 novembre 18:32, par pierangeli

          Bonjour andré je suis michel pierangeli de la 63/1a arrivé du 1er rpima en mai 63 jusqu’en mars 64 je m’occupé des essences,je me souviens de toi et de quelques autres poncet de Grenoble,berton de chalons/saone,dehnin,stavi un marseillais comme moi.Je n’ais aucune photo du fort ni de personne,j’espère que tu te souviendras de moi.Amities à tous

          Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      7 mai 21:57, par prieur

      Peut-être avez-vous connu mon frère à cette époque Pierre PRIEUR originaire du Cher et fait ses classes au 1er RPIMA Guy Prieur

      Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 8 janvier 2011 16:18

    De la classe 63-1/C, j’ai été affecté du 4 octobre 1963 au 16 juin 1964 au 12e ESDC à Fort Gouraud . Je faisais partie du 3e Peloton du Lieutenant MERCIER. J’ai été nommé caporal le 1.1.1964
    Je garde un excellent souvenir de ces 9 mois passés en Mauritanie ; le désert, les sorties en brousse, les camarades, la bonne ambiance, les matchs de foot (j’ai d’ailleurs une photo de l’équipe à MERCIER ! avec d’autres photos encore)
    Je souhaiterais prendre contact avec des camarades de cette époque.
    Amicalement
    Antoine Tschupp d’Alsace.

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      16 septembre 2011 16:28, par pandle

      salut moi aussi je me suis trouver aux fort mais je suis de la classe 63-1/a affecté en mai 63 en juin 64 et mon affectaion aux service enrtient et espere trouver des camarades de cette époque
      amicalement andré pandle

      Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      4 octobre 2011 10:26, par Dominique MARTIN

      Salut antoine
      arrivant d’ATAR par mutation disciplinaire je suis reste au 12eme esdc jusqu’en septembre 64.
      Ton Nom ne me revient a l’esprit. Par contre je me souviens tres bien du lieutenent MERCIER et du capitaine TARTERA à tout les deux ils m’ont pourris la vie
      Je n’ai jamais retrouve trace de MERCIER c’est bien domage car j’aurrai pas mal de choses a voir avec lui.
      Par contre retrouver les anciens copains de cette epoque serai formidable.
      Amicalement : Dominique MARTIN

      Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        24 novembre 2011 16:34, par René CHENEVAT.

        Salut Dominique .
        Si tu désir avoir des nouvelles de Christian Mercier regarder sur google : esdc mercier et la surprise ?...Amicalement René.

        Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        25 avril 2012 17:13, par BONNIN j

        Salut Dominique j’etais a fort Gouraud e 63 j’usq’an 64 j’etais au 3è peloton je me souvien bien du lieutenant Mercier et de Tartera ainsi que qelques copains comme Lemantec, Leclerc, et quelques autres que j’ai oublie les nom
        Ne seait tu pas Martin qui etait sergent au 3è peloton et qui etait de la Rochelle ?

        Répondre à ce message

        • reponse Fort Gouraud en 1965

          20 juillet 2012 00:35, par MARTIN

          Salut BONNIN
          Désolé je ne suis pas le sergent MARTIN
          Par contre je suis celui que MERCIER et TARTERA ont tout fait pour m’emmerder
          corvées pendant les poses ou le cinema ou la pscine a zouarate etc
          A part MERCIER j’ai garde un excellent souvenir de mon passage a Gouraud .Je me souvient de LABOILLE
          de COQUET avec sa guitare et d’un grand blond qui n’aimait pas la douche . Les autres j’ai oublié les noms
          Salut l’ancien

          Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 3 décembre 2010 14:22, par GOURNAY jean claude

    Ancien radio au 12esdc à fort gouraud j’ai souvenance de l’accident. Je suis actuellement retraité SNCF et radioamateur F5CPG. Le 8esdc est devenu le 12ESDC au 01.11.1962.

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      6 décembre 2010 01:56, par Chenevat.René.

      Bonjour Jean Claude.
      avez vous des photos ,des souvenirs que nous pourrions relater sur "le jardin d’Idoumou",nous le ferions en votre nom et avec l’aide de notre ami Alain ?...
      Amicalement.René.

      Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 8 juillet 2010 16:51, par pierre,Petit@mac,com

    ancien du 21 esdc gs 21 a mossoro tchad meme power wagon memes missions meme tenue saharienne meme tradition salut aux anciens des esdc

    Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 8 juillet 2010 16:26, par pierr@

    il y a aussi le 21 eme esdc gs 21 moussoro tchad ainsi que la 21 eme compagnie saharienne d infaterie portee meme power wagon memetenue que toi meme sortie en brousse meme traditions gs 21 retrocede a l armee tchadienne fin octobre 64 je suis de la classe 64 1b souvenirs de jeunesse

    Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 2 février 2010 14:24, par psllalsacien

    Le 25/01/64 depuis Atar, j’arrivais au fort par la piste, j’ai donc vécu ceci en 1964. Année où s’est produit forte tempête de pluie et de vent, les tôles du garage s’étaient retrouvées sur le terrain d’aviation. Seule pluie de cette année là, contrairement aux tempêtes de sable.
    J’ai quitté le fort en janvier 65. Nous avons eu certainement le même commandant TARTERA.
    Nous nous sommes peut être croisés à Dakar.
    Je souhaiterais avoir des contacts de camarades du 12é ESDC de l’année 1964
    Cordialement.
    Daniel

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      6 février 2010 19:01, par René Chenevat

      Le dernier commandant de fort Gouraud a été le Lieutenant MERCIER et nous avons rendu le fort aux Mauritaniens fin 1965 , ou après cette date les forces Française se sont repliés sur Dakar pour former le 1er RIAOM (1er Régiment Inter Armée d’Outre Mer) au camp Leclerc.

      Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        7 septembre 2013 16:14, par drogat Michel

        J’étais présent a Fort Gouraud en 1965.Au 1e peloton, le chef de peloton a été le Ltn Mercier puis le sergent Martin devenu Sgt chef fin 1965.J’ai vécu l’accident du nord 2000 et l’évacuation de la carcasse les jours suivants.J’ai conservé les chants :carnet fabriqué par Menetret et d’autres..J’ai malheureusement oublié les noms des copains.Je me souviens de Turcan, Roussel,du sgt Pujol,d’un indou du nom de Mariperle ..... .

        Répondre à ce message

        • reponse Fort Gouraud en 1965

          13 septembre 2013 15:37, par Yves Congo

          Salut Michel et à tous les sahariens d’Afrique. Beau travail René !. Arrivé à Atar le 24 mars 1965, j’ai été affecté au 12° E.S.D.C, à Fort Gouraud, Trois mois après, nous avons rejoint Atar. A part ça, quel pays magnifique. Un décor de Western.. Quelle pureté aussi, quel silence.. Nous dormions sous ce beau ciel étoilé, dans ce sable fin. L’appel du désert n’est pas une légende.. Je suis revenu à DAKAR, en décembre 1965, pour libération. Merci à René. C’est avec émotion que j’ai découvert ce site.

          Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 29 janvier 2010 11:26, par jacques dhenin

    J’ai passé 22 mois en Mauritanie, dont 13 à Fort Gouraud, avec le capitaine Tartera, le lieut. Daliez, le Sgt. Martinez, et des camarades du 12 ESDC. Quand je vois ces photos c’est exactement ce que nous avons connu. Je me souviens, également, des camions de la Miferma, qui roulaient à fond sur la tôle ondulée, pour livrer, le minerai à Port Etienne.

    Sur la photo du fort on voit un seul drapeau, mais pour tous les événements il y en avait 2 le maritanien et le notre.

    Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1962 27 décembre 2009 17:51, par yakuza2b

    j ai etais soigner a fort gouraud en 63 alors que mon radiateur a exploser je ravitall atar gouraud et fort trinquet tout les mois a partir de dakar 1er ctama periode de 62 a65

    Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 5 septembre 2009 18:39, par Oglo

    Quel site et souvenir, j’ai été au 14ème ESIMA à Fort Trinquet de mars 60 à Décembre 62, 15mois de Power wagon. le désert...j’ai qq. Photos rares

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      11 septembre 2009 11:35, par René

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      27 septembre 2009 17:41, par LELIEVRE

      j’étais également au 14 ESIMA, comme mécano sur les Power Wagon (appelé classe 58) a Fort Trinquet de 12/58 à 09/60. Je fait parti d’une association des anciens de Mauritanie, environ 400 membres, et nous nous réunissons chaque année. J’étais le mécano et le chauffeur du lieutenant colonel JOUBERT. Je réside dans l’Essonne. Amicalement

      Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      26 octobre 2011 17:07, par AGATOR Jean-François

      Bonjour Oglo

      Est-ce ton vrai nom ou un pseudo ? J’étais à l’échelon du 14 ème esdc de Mai 60 à décembre 61 comme mécano et électricien et je ne me souviens pas de ce nom . Peut-être étais-tu en peleton ?
      J’avais déjà laissé un message sur ce blog que tu peux lire plus loin.
      J’aimerai voir les photos rares, j’en ai,aussi quelques unes.
      A+ JFA

      Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      2 janvier 2012 14:52, par MARTIN

      Bonjour
      J’ai été affecté au 14 ESDC de Fort Trinquet de juillet 1962 à mai 1963 (évacué sanitaire en urgence sur l’hôpital de Dakar)
      J’étais au 2 ème peloton commandé par l’adjudant Quintane. Le chef d’escadron était le capitaine
      Boulanger.
      J’ai quelques photos de nos sorties en brousse, entre autres les forts d’Ain bel Tili et Chégga. Elles ne sont pas terribles l’appareil étant un 6X9 type boite à savon.
      Je peux vous faire passer les quelques photos en ma possession.
      Cordialement
      MARTIN Louis-Marie

      Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        3 octobre 20:34, par Delaunay andré

        Bonjour jean Louis , tu etait a Fort Trinqet , avec Quintaine et le commandant Boulanger, je suis un de tes copains de chambre au 2ème peloton avec Thomas, je suis andré Delaunay de Chemillé 49 qui étant après avoir des cendu pour une opération de l’appendicite a l’hopital principal a DAKAR , je t’ai retrouvé au camp Pol Lapeyre a OUAKAM , ou je t’ai accompagné a l’Aéroport de Yoff pour prendre l’avion pour ton rapatriement en France. Voila c’était ily a 51 ans.......A ta disposition cordialement

        Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 16 août 2009 22:15, par montoya

    je souhaiterai avoir des nouvelles de mes camarades de fort gouraud annee 1963

    francois montoya paco

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      5 décembre 2010 14:28, par Louis

      Salut CHER CAMARADE , J’étais à Fort-Gouraud et j’ai de vagues souvenirs de toi. Président local d’une association nationale d’anciens combattants, (Anciens combattants et prisonniers de guerre et combattants d’Algérie, de Tunisie et du Maroc) J’aurais besoin de l’aide et de la participation de tous les anciens mauritaniens afin de nous faire reconnaître des droits qui sont actuellement inexistants.

      Dans l’attente de te lire avec mes amitiés.

      Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        22 octobre 2011 13:52, par montoya

        salut louis a quelle periode etait tu a fort gouraud il me semble que je possede une photo de toi debout sur un power wagon nous etions sous la tente en bas du fort janvier ou fevrier 1963
        AMITIE paco

        Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      9 mai 2011 15:32, par jean raynaud

      salut François
      j’étais à fort Gouraud de novembre 63 à novembre 64 de la classe 63 2B
      je ne me rappelle pas de toi, ou était tu affecté ? moi j’étais au groupe électrogène à
      côté de la cuisine, je me souviens de l’adjudant de compagnie Roussel, l’adjudant Renzi,
      le sergent chef Gauché et bien sur du capitaine Tartera
      Dans l’espoir de te lire,reçois toutes mes salutations d’un ancien de Mauritanie

      Jean RAYNAUD

      Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        14 mai 2011 14:23, par montoya

        salut jean
        nous avons du nous croiser car j’ai quitte fort gouraud en novembre 1963 JE SUIS DE LA CLASSE
        62/2B moi j’etais chauffeur d’un power wagon le 432 avec comme caporal jacques dhenin et
        comme sergent martinez de tres bon souvenirs de mon passage en mauritanie
        les a tu connu
        le bouedec dhenin keryheel le tutour josiak lavoine
        toutes mes salutations mon ami
        francois

        Répondre à ce message

        • reponse Fort Gouraud en 1965

          28 mai 13:15, par Christian FOURNIER

          Salut Classe 63.2B 2ième peloton Lieut ROQUE
          Chauffeur 516...Sergents LE GAL - RUEF sympas ( Kronembourg à la solde )...
          Mauritaniens SIDI BABA et BETAR très corrects.Invitations.
          Garage CIBERINE Chef NICOLI
          Guide "DJAMES"Le GPS
          souvenir RANZI Adj Cie ROUSSEL
          Souvenirs Copains:CZAICKI DEGENNE FREMON SAVREUX DIZIEUX TROUILLEZ DELAU ROUSSEAU FLAMENT (messe) CARPENTIER (coiffeur) BERGUIN FROEHLICH ---
          Avez-vous d’autres souvenirs ?

          Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 29 juin 2009 16:56, par Agator Jean-François

    Bonjour
    Très sympa ce site.
    J’ai dormi à fort Gouraud aux environs du 25 Mai 1960 en route pour Fort Trinquet et après avoir laissé sur place un bon copain du nom de Drouet.
    A Trinquet j’étais mécano au 14 ème ESDC. jusqu’au 16/12/61.
    j’en ai changé des paquets de ressort sur les power et les gmc.
    Retourné en Mauritanie il y a 2 ans, jusqu’à chinguetti. J’ai regretté de ne pouvoir monter à Trinquet. C’était beaucoup d’émotion. 20 mois de désert ça marque.et ça laisse des souvenirs impérissables.

    Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 14 mai 2009 09:12, par Bernard ROST

    Merci pour ces commentaires sur le Fort. J’ai été moi-même ravitailler le Fort en 1963 en venant depuis Atar où j’ai été affecté provisoirement à la 11e CTAMA. Après Fort Gouraud, nous avons poussé jusqu’à Fort Trinquet, mais en cours de route nous avons subi un grave accident, un mort et deux blessés graves, notre Dodge WC51 s’étant renversé, et toutes les munitions ont explosé dans un déluge d’enfer et de feu. Après avoir été obligés d’enfouir les obus non explosés,etc..

    Bernard ROST 11e CTAMA Groupement saharien N°1

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      19 mai 2011 21:44, par GOURNAY jean claude

      Ancien radio du 12ESDC a ford GOURAUD je me souviens de cet accident.
      J’étais en attente d’une liaison radio avec un peloton parti en brousse radio LONGO lorsque le convoi à transmis son message sur le réeau principal.
      Nous sommes rester à l’écoute des nouvelles pour la suite des événements.
      Les vaccations devaient etre assurées par le poste du fort car nous n’étions pas
      en liaison depuis la station du camp situee à l’exterieur du fort.
      GOURNAY F5CPG.

      Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      20 août 2011 17:41, par Négret Gaston

      J’ai servi au s m b voisin de la ctma d’Avril 1961 à Novembre 1963 en tant que mecano au 3ème échelon à Atar Je me souvient de l’accident du 6x6 qui s’était renversé faisant 1 mort . J’ai souvent fait des liaisons à fort Gouraud , j’y ai connu des figures de la coloniale comme l’a/c Dalbera , sous officier le plus décoré de France . Merci de m’avoir rappelé ce bon temps

      Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      12 décembre 2013 20:54, par GOURNAY Jean Claude F5CPG

      Je me trouvais a FORT GOURAUD comme radio a cette epoque.
      J’ai souvenance de cet accident qui a marqué votre passage.
      Nostalgie de n’avoir pu revoir ce pays mais des contacts avec diverses personnaliteés tels que MOHAMED OULD LAAB,Andre MARCHAL,et association des anciens de Mauritanie.
      Nota : nous etions dans des logements situes en dehors du fort.
      Quelques figures : Sergent chef MONCHAUSSE, Sergent MAURIN, LONGO, BRARD, DELATOUCHE, et autres radios du groupe.

      Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 4 mai 2009 18:16, par Klavzer jean Marie

    bonjour,
    C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai regarder et lu votre article. De 61 à 62 j’ai servi au sein de la 1ère C.S.I.P dissoute le 1/11/62 et renomée ensuite 14e CS.P du groupement saharien n°1.
    Stationné à Fort Gouraud puis à Trinquet....balisage de pistes de secours, patrouille les long du rio del oro,...Atar, Choum, Rosso, Akjoujt, Zouerate...Port Etienne et son camp de repos....
    .....48 ans déjà...Bien cordialement

    Jean Marie KLAVZER

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      16 août 2009 21:59, par montoya

      j’ai egalement passe 11mois afort gouraud toute l’annee 1963 au 12 esdc avec le lieutenant daliez

      le sergent martinez le caporal dhenin mes camarades lopez garcia et beaucoup d’autres

      tres bon souvenir de mon passage afort gouraud

      francois montoya paco

      Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        28 septembre 2009 17:34, par NIVARD

        Bonjour ami Mauritanien ;
        Noua avons créé l’Amicale des Anciens de la MAURITANIE toutes armes et classes confondues
        j’étais à FORT TRINQUET DE 1958 à 1960 dans la train 557 CT
        Nous avons retrouvé plus de 560 copains !!
        Je suis secrétaire de l’Amicale.
        a te lire où t’entendre si tu le souhaites
        amitiés sahariennes
        nivard

        Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        29 janvier 2010 11:03, par jacques dhenin

        Je viens de regarder sur Google ce qui reste du fort, ça fait qqe. chose de voir ce qu’il en reste.
        Paco, j’ai d’autres photos, comme celle que tu as reçue. jacques dhenin

        Répondre à ce message

        • reponse Fort Gouraud en 1965

          21 avril 2010 22:22, par paco montoya

          salut jacques je suis d’accord pour recevoir de magnifiques photos de notre passage a
          fort gouraud
          amicalement paco

          Répondre à ce message

      • reponse Fort Gouraud en 1965

        6 octobre 2011 02:00, par pandle

        salute a toi moi aussi je me trouver aux fort a cette époque je travailer aux caserement et m’as piole se trouver a cotée du sergent martinez quand tu renter dans le fort a droite dans la chambre se trouver un cabot du chiffre et le chauffeur de l’ambulance avec moi et d’autre copaines
        que de bon souvenire

        Répondre à ce message

        • reponse Fort Gouraud en 1965

          8 octobre 2011 22:02, par montoya

          je vois bien ta piole on se retrouve souvent dans la chambre du sergent martinez
          qui le pauvre n’etait pas gros il y avait egalement les 2 coiffeurs libanais
          mon passage au fort de janvier 63 A NOVEMBRE 63

          amicalent francois

          Répondre à ce message

          • reponse Fort Gouraud en 1965

            10 octobre 2011 01:58

            salut et comme tu dit il et vrais que le sergent n’était pas bien gros mais que de bon souvenir aussi si tu a un email je te ferais passer une photos de moi acutulement
            amiétie a toi andré

            Répondre à ce message

  • Fort Gouraud en 1965 31 mars 2009 14:07, par petit

    tu etais beaucoup plus beau

    Répondre à ce message

    • reponse Fort Gouraud en 1965

      26 octobre 2013 16:36, par lascombes

      site tres bien fait et interessant ..pour voir toutes ces fortifications d afrique sur sur google earth

      le site de christian-ldel ..qui se fera un plaisir de vous envoyé le lien de google earth de la carte d afrique en cliquant sur le nom de la fortification on la voit apparaitre

      Répondre à ce message