Ksar el Barka ville oubliée

par Colette

Créé le : 1er avril 2006

De cette ancienne cité fondée en 1696, les vestiges de la vieille ville sont toujours visibles avec ses façades décorées d’alvéoles triangulaires.

Ksar el Barka : situation insolite qu’est notre arrivée dans cette ancienne ville enfouie dans le sable. Un pâtre nous accompagne, silencieux.

On peut imaginer le commerce caravanier et l’opulence des magasins. Il reste de beaux piliers dans la mosquée et aussi les détails de rayonnages en pierres sèches.

Ksar el Barka a été fondée au XVII°s par les Kountas
Ksar el Barka a été fondée au XVII°s par les Kountas
Le crépi des murs de la mosquée existe encore
Le crépi des murs de la mosquée existe encore
Détail d’un pilier de la mosquée
Détail d’un pilier de la mosquée
Ksar el Barka cité oubliée au bord de l’oued el Ebiad
Ksar el Barka cité oubliée au bord de l’oued el Ebiad
Détails de l’architecture
Détails de l’architecture
Notre guide pour la visite
Notre guide pour la visite
La cité est sous le sable depuis sa destruction en 1822
La cité est sous le sable depuis sa destruction en 1822
La grande salle de la mosquée
La grande salle de la mosquée
Les façades imposantes en grès
Les façades imposantes en grès
Une cour intérieure ombragée
Une cour intérieure ombragée
Des niches et des étagères
Des niches et des étagères
Décor en triangles de pierres de grès bien équarries
Décor en triangles de pierres de grès bien équarries
Ces mêmes motifs sont encore utilisés de nos jours pour des constructions neuves
Art décoratif
Art décoratif
Remarquez les chevrons sur la façade

Actuellement : 1 message

  • Ksar el Barka site historique classé 21 mai 2016 15:32, par Sidi Mohamed Mohamed Vall

    .Votre apport aura été une utile contribution à la mesure de classement de la cité, en Août 2015 par le Gouvernement.Le Ministère de la Culture,et la commune se mobilisent pour la sauvegarde effective et la promotion du joyau :
    Les travaux de clôture de protection physique,de désenclavement et de forage sont en cours.
    Grace à vous aussi,chère Colette,de ville oubliée,Ksar El Barka change de statut et vous attend de nouveau !
    Le maire

    Répondre à ce message