L’action chèvres

par Bénédicte

Créé le : 11 septembre 2007 - Mis à jour le : 30 octobre 2010

L’idée a été de fournir aux femmes du quartier, la plupart célibataires et dans une situation de grande pauvreté, une chèvre, le temps de la gestation d’un cabri.

Madeleine Grize, d’origine suisse, s’est installée en Mauritanie en 2004, dans la ville d’Atar. Elle y développe une action de microcrédit fondée sur le prêt de chèvre. L’animal, source de revenu, est prêté aux mères de foyers. Elles doivent, en contrepartie, rendre dans les 3 ans un chevreau, destiné à faire vivre une autre famille.

Mado visite les femmes
Mado visite les femmes

Sites de l’action : Atar, région d’Adrar, Mauritanie.

Enjeux et objectifs : En Mauritanie, 25,9 % de la population vit avec moins de 1 $US par jour ; 63,1 % avec moins de 2 $US (Rapport mondial sur le développement humain 2006, Pnud).
L’objectif est d’aider et de soutenir les familles défavorisées d’Atar à se prendre en charge et à améliorer leur quotidien.

Une famille à Atar
Une famille à Atar

Actions et modalités : L’action chèvre est née en novembre 2005, à Atar en Mauritanie.

Madeleine Grize dite ’Mado’, Suissesse venue s’intaller à Atar, décide dès son arrivée de venir en aide aux mères de la région, la plupart célibataires et dans une situation de grande pauvreté.

Avec des amis suisses venus lui rendre visite, ils réfléchissent à un moyen de les rendre autonomes.

Dans ATAR avec les enfants
Dans ATAR avec les enfants
Une chèvre et son chevreau
Une chèvre et son chevreau

Leur idée : fournir aux femmes du quartier une chèvre, le temps de la gestation d’un cabri.

Grâce aux fonds de ses amis et à l’aide de Nema Kabach son ami mauritanien, elle achète 7 chèvres avec petits et les confie à 7 mères de familles (10 kg de nourriture pour la bête sont aussi fournis). Les femmes tirent profit du lait, utilisent le crottin comme engrais pour cultiver la terre et nourrissent leurs enfants, etc. En retour, les "marraines de chèvres" s’engagent à redonner à ’association une chèvre et un petit dans les 3 ans. (NB : une chèvre donne en général naissance à 1 ou 2 chevreaux après 5 mois de gestation, deux fois par an). A partir de ce moment-là, la chèvre prêtée leur appartient. Les mâles sont vendus pour leur viande et rapportent à leurs propriétaires 10 à 12 000 ouguiyas MRO (soit environ 30 à 32 €). Elles reversent ensuite 2 000 ouguiyas MRO (soit 6 €) au fond commun de l’action chèvre, mis à la disposition de toutes pour frais de soins des bêtes.

Résultats : Novembre 2005 : 7 chèvres pour 7 familles ; Juin 2007 : 24 chèvres pour 24 familles. Le fond, créé en janvier 2007, dispose en juin 2007 de 32 000 ouguiyas MRO (soit environ 90 €). L’action chèvre responsabilise les femmes et leur offre un minimum de revenu. Elle est aussi génératrice de lien social. Mado Grize coordonne le projet en tentant de placer cette action dans les mains des bénéficiaires et de les rendre autonomes.

Mado Grize est également bénévole pour l’association française Passerelles. Elle a ouvert en 2006 un centre de nutrition pour les enfants défavorisés du quartier.

Les chèvres sont bien soignées
Les chèvres sont bien soignées
Une chèvre de l’action
Une chèvre de l’action
Une petite attention
Une petite attention
Mado en tournée
Mado en tournée

Pour en savoir plus :

Contact : Madeleine Grize : Coordonnatrice de l’Action Chèvre.

Téléphone :
En Suisse, de juin à fin septembre : +41 32 72 57 772
En Mauritanie : +222 677 0951
E-mail : khayma35ATAR [1]

[1] Veuillez remplacer ATAR par @yahoo.fr pour utiliser cette adresse e-mail.

Actuellement : 2 messages de forum

  • L’action chèvres 21 mars 2014 15:11, par IVAN DESCHENAUX

    Je connais très bien et affectueusement MADO ! J’ai connu toute sa famille !

    Ce qu’elle fait est étonnant et magnifique !FELICITATION !

    Je désirerais faire un don pour son association ? Oü dois-je l’adresser à quelle adresse !

    Si vous avez l’occasion de la contacter ? Embrassez la pour moi !

    Ivan

    Répondre à ce message

  • L’action chèvres 7 décembre 2012 13:12, par Rosmarie

    C’est une belle idée et j’y adhère totalement. Il faut continuer. Je vous souhaite beaucoup de courage et de force.

    Répondre à ce message