La corde à colliers

par Cheikhmou

Créé le : 20 mars 2009

Un moyen authentique

C’est un bon hivernage. Les brebis ont donné des agneaux, mignons et tout petits.

Le lait est disponible en bonne quantité.

Le matin, les brebis vont à la recherche du pâturage. Les agneaux ne les accompagnent pas. D’abord parce qu’ils sont encore petits et peuvent s’égarer, ensuite ils ne doivent s’allaiter que le matin et le soir. Trop de lait à leur âge est dangereux et plusieurs tétées affaiblissent leur mère.

Les enfants avec les agneaux
Les enfants avec les agneaux

Pour ainsi retenir les agneaux, les éleveurs utilisent un moyen authentique : la corde à colliers ou “Rebgue” en hassaniya [1]. C’est une corde sur laquelle sont greffés des colliers en tissu à l’intérieur desquels pénètre la tête de l’agneau. Il y reste attaché sans risque d’étranglement et ne peut en aucun cas se libérer de lui seul.

Les deux extrémités de la corde sont fixées de façon à ce que les agneaux ne puissent pas la déplacer. En période de froid, la corde est placée dans une cour faite généralement de branches d’arbres pour protéger les résidents.

Agneaux attachés au collier
Agneaux attachés au collier
Les agneaux à côté de leur cour
Les agneaux à côté de leur cour

Le soir, quand les brebis sont de retour, les agneaux sont libérés et orientés un à un vers leur mère, le temps de s’allaiter et revenir à la “garderie” ! Tâche très délicate puisque guider l’agneau vers sa mère nécessite la reconnaissance parfaite de chaque brebis et de son agneau. Extraordinaire et difficile épreuve.

Cette sorte de “garderie” est utilisée aussi bien pour les agneaux que pour les cabris. Ils n’en seront libres que quand ils auront cessé de s’allaiter.