Le Petit Prince voyagera avec moi

par Christine

Créé le : 1er août 2014

Mon père écrivait des lettres brûlantes comme le sable du désert.

Peu de Français connaissent la Mauritanie. Ce pays grand comme deux fois la France est très facile d’accès par la route : il suffit de traverser le Maroc, et vous y êtes !

La longue route qui y mène est bordé par le désert d’une part, et par l’océan de l’autre part.. Comment ne pas en rêver ?

Au bord de l’océan
Au bord de l’océan

En 1958, mon père y était, et peut être le votre aussi, s’il était militaire et affecté soit en Algérie, soit en Mauritanie, soit au Maroc.

Mahfoudh et le Petit Prince
Mahfoudh et le Petit Prince
Un petit renard du désert
Un petit renard du désert

Affecté à Fort Gouraud, petite ville devenue F’dérick, mon père écrivait des lettres brûlantes comme le sable du désert.

Disparu très jeune, il ne nous a laissé que le souvenir incertain d’un homme meurtri par la vie, mais follement amoureux, d’une part de ma mère, d’autre part de la Mauritanie.

Lorsqu’il y a trois ans j’ai entrepris un pèlerinage vers F’dérick, j’ai eu le bonheur de vivre des moments particuliers avec le peuple mauritanien, toutes origines confondues.

Comme on dit chez nous, "jamais deux sans trois"... La première année j’animais des ateliers de dessin dans une petite école de Nouakchott, et lors de mon deuxième voyage je fus "kidnappée" par les lucioles de l’oasis de Tergit et par les enfants d’Azougui, et n’ai pas pu atteindre Fort Gouraud [1], au nord d’Atar.

Au mois de septembre, je reprendrai la route du Sahara, dans l’espoir de retrouver quelques traces laissées par des hommes qui ont probablement tous disparus, mais aussi dans le but de renouveler une expérience à laquelle je tiens : animer des ateliers de dessin pour les enfants du désert.

Ateliers de dessin d’Azougui
Ateliers de dessin d’Azougui
Les enfants présentent leurs œuvres

Encore une fois, le Petit Prince [2] va voyager avec moi, et encore une fois, je fais appel à la solidarité, afin que des enfants puissent vous envoyer leurs plus beaux dessins.

Appel à votre générosité : ce dont j’ai besoin

Je récolte crayons gris, crayons de couleurs, papier, et bien sûr, des exemplaires du Petit Prince.

Si vous avez des trousses de pharmacie, elles seront les bienvenues, car je profite de ce voyage pour apporter des colis à Zouerate, en soutien à l’association Les Nomades de Mauritanie [3] qui œuvre depuis 2002, ainsi qu’aux Amis de F’derick.

Ma liste des fournitures à me faire parvenir avant le 1er septembre SVP

Ce dont j’aurai besoin - D’avance merci !
Fournitures pour atelier dessins Matériel para-médical
crayons gris en bois désinfectant (pas de bouteille de verre)
crayons de couleur en bois pansements
taille-crayons compresses stériles
règles en bois bandes en coton
papier dessin sérum physiologique (petites doses)
ramettes de papier A4 paracétamol (le plus possible SVP)
ciseaux
ficelle
perles

Bien sûr je m’arrêterai à Azougui qui est sur la route de Zouerate afin de revoir mes petits princes.

Les filles d’Azougui
Les filles d’Azougui
Les garçons d’Azougui
Les garçons d’Azougui
La palmeraie d’Azougui
La palmeraie d’Azougui

Le départ est prévu pour début septembre, si vous voulez participer à l’aventure humaine, et découvrir les secrets d’un pays dont on oublie de plus en plus les charmes et l’hospitalité, ou si parmi vos proches l’un d’eux était à Fort Gouraud en 1958 [1], contactez moi.

A l’avance je remercie mes amis Mauritaniens pour leur générosité et leur hospitalité, mes "sœurs" nomades que j’espère retrouver et Isabelle d’Agay de la succession Antoine de Saint-Exupéry qui offre des crayons et stylos aux enfants !

Je remercie aussi l’association des Nomades de la Mauritanie [3] qui continue d’œuvrer alors que de trop nombreux "ong" et voyagistes ont déserté ce pays merveilleux, dont Odette de Puigaudeau [4], Théodore Monod [5] et Antoine de Saint Exupéry [6] ont su partager quelques secrets.

J’offre une place de passager pour un aller en Mauritanie

Je prévois de partir entre le 6 et le 10 septembre 2014.

Le rendez-vous pourrait avoir lieu à Carcassonne ou à une autre gare sur la route de Perpignan.

Ensuite, autoroute en Espagne et traversée Algéciras - Tanger. Il faut compter une semaine pour rejoindre Nouadhibou. Deux jours de pause à Nouakchott puis route vers Atar et F’derick où j’aimerais rester plusieurs mois.

Je ne prévois pas pour l’instant de date de retour.

Mon 4x4 Nissan à Azougui
Mon 4x4 Nissan à Azougui
Il reste une place pour un passager - départ en septembre 2014

Si cette place vous intéresse : contactez-moi rapidement.

[1] Voir l’article de René Fort Gouraud en 1965

[2] Le Petit Prince est une œuvre de langue française, la plus connue d’Antoine de Saint-Exupéry. Publié en 1943 à New York simultanément en anglais et en français. C’est un conte poétique et philosophique sous l’apparence d’un conte pour enfants. - source wikipedia

[3] "Les Nomades de Mauritanie" est une association créée en 2002 ayant pour but de favoriser les échanges franco-mauritaniens et de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations de la Mauritanie à travers la mise en place de projets de développement local. www.nomadesmauritanie.org/

[4] Odette Loyen du Puigaudeau, née le 20 juillet 1894, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et décédée le 19 juillet 1991 à Rabat au Maroc, est une ethnologue française. - source wikipedia

[5] Théodore André Monod, né le 9 avril 1902 à Rouen et mort le 22 novembre 2000 à Versailles, est un scientifique naturaliste, explorateur, érudit et humaniste français. Il est « le grand spécialiste français des déserts », « l’un des plus grands spécialistes du Sahara au XXe siècle » et « bon nombre de ses 1 200 publications sont considérées comme des œuvres de référence » - source wikipedia

[6] Antoine Marie Jean-Baptiste Roger de Saint-Exupéry, né le 29 juin 1900 à Lyon et disparu en vol le 31 juillet 1944 en mer, au large de Marseille, Mort pour la France, est un écrivain, poète et aviateur français. - source wikipedia