Mieux qu’un G.P.S.

par Jean-Pierre

Créé le : 21 février 2007

L’objectif de la journée est un puits à environ 120 km.

Nous quittons le bivouac le matin de bonne heure.

Nous traversons un paysage de plaines rocheuses, sablonneuses, multicolores sous un soleil radieux. Nos 4x4 évoluent sur des plateaux de sable roulants.

Nous allons droit devant nous sans aucun repère fixe à l’horizon.

Malheureusement, en cours de route, la zone de sable à traverser, devant nous, est trop molle ; on risque l’ensablement ou l’envasement.

Nous sommes obligés de contourner cet immense lac récemment asséché.

Voici l’immense lac à contourner
Voici l’immense lac à contourner

Trois heures plus tard nous apercevons au loin le puits avec une erreur de moins de 300 m par rapport à la piste.

Notre GPS intelligent a bien fonctionné !

Il s’appelle Dahmoud, guide du désert et excellent cuisinier ; vous le trouverez en compagnie d’Idoumou à Chinguetti.

Dahmoud est heureux
Dahmoud est heureux

Et pour sa technique d’orientation, vous lui demanderez, il vous expliquera...

La provision d’eau
La provision d’eau
Il faut remonter l’eau du puits
Il faut remonter l’eau du puits
La buvette est ouverte
La buvette est ouverte

Actuellement : 1 message

  • Mieux qu’un G.P.S. 17 février 17:19, par Peurl

    Il est complètement fou de voir comme les peuples du désert, élevés dans ces paysages qui nous paraissent presque tous identiques, arrivent à développer de nouveaux sens afin de se repérer. Il ne manquerait plus que les dromadaires et autres montures se mettent à développer des boîtes noires intégrées et on arrivera à un prochain stade de l’évolution !

    Répondre à ce message