Eau source de vie

Les deux facteurs essentiels de la vie au désert sont le véhicule et le récipient… le bouc a gagné la partie. Dépouillée, retournée, écharnée, tannée, sa peau se métamorphose en guerba… Le récipient "idéal "… Incassable, souple, il tient l’eau fraîche...

Théodore Monod, Méharées

La palmeraie
La grande palmeraie

Presque tout le monde s’installe sous la tente pour dormir. A la nuit tombée, les petits marchands arrivent. D’où sortent-ils encore ? On achète une calebasse, un jeu de dés mauritanien, façon mikado et pour Nina, un de ces voiles vaporeux que portent les femmes.

 Lire la suite >>
  • La palmeraie de Mahfoudh
    La palmeraie de Mahfoudh

    Mahfoudh, chef du village de Nterekt dans l’oued de Sba’iye, travaille dans l’agriculture et l’élevage. Mahfoudh a planté des palmiers et utilise un puits en pierres et une motopompe pour arroser son beau (...)

     Lire la suite >>
    L’oasis de M’haireth
    L'oasis de M'haireth

    L’oasis de M’haireth se situe au sud–est à 70 km de la ville d’Atar capitale de la région de l’Adrar dans une zone Montagneuse. C’est une longue et belle palmeraie de 15 km de long et de 100 m à 1500 m de large (...)

     Lire la suite >>
    2652 km en 4x4 dans le désert de MAURITANIE
    2652 km en 4x4 dans le désert de MAURITANIE

    Une expédition inédite dans les déserts de l’Adrar du Tagant et des Hodh. Découverte des villes historiques de Chinguetti, Rachid, Tichit et de Oualata ainsi que des gueltas à crocodiles du (...)

     Lire la suite >>
  • Jwaali … l’interminable combat pour la survie
    Jwaali … l'interminable combat pour la survie

    A Jwaali, nous sommes reçus avec la chaleur et l’hospitalité habituelles ; précédé par le chef du village Mr El Ghali O Sidi, les hommes, les femmes et les enfants tous joyeux nous accueillent à bras ouverts mais leurs conditions de vie nous font mal intérieurement bien (...)

     Lire la suite >>
    Mieux qu’un G.P.S.
    Mieux qu'un G.P.S.

    Nous traversons un paysage de plaines rocheuses, sablonneuses, multicolores sous un soleil radieux. Nos 4x4 évoluent sur des plateaux de sable roulants sans aucun repère fixe à l’horizon.

     Lire la suite >>
    Une étrange amitié à Ain Savra
    Une étrange amitié à Ain Savra

    Ce gamin de 7 à 8 ans doit amener l’eau du puits grâce à l’ami. Une fois les bidons remplis, d’un geste de la main d’Ahmadou, l’ami se couche pour permettre au petit de fixer la charge sur son dos.

     Lire la suite >>
    Aïn Savra, une commune du désert
    Aïn Savra, une commune du désert

    Ain Savra occupe un vaste territoire gorgeant d’eau, avec de vastes zones de pâturages, de nombreuses plaines fertiles cultivables (Amanjenjer, Enezgar, Legseybe, Tweichinghitt, Rakhme, Taknez, Ewekan…), de longs cordons dunaires en alternance avec de belles montagnes (...)

     Lire la suite >>
    Ejeffe ou la force de l’imagination
    Ejeffe ou la force de l'imagination

    Avant de leur donner par effet de pression une forme curviligne aux extrémités pointues, ces morceaux longs chacun de 80 à 100 cm sont mis en forme au feu. Ils sont ensuite attachés à quelques centimètres au-dessous des extrémités par du cuir et laissés se dessécher. Ainsi (...)

     Lire la suite >>
    Randonnée chamelière au départ de Chinguetti
    Randonnée chamelière au départ de Chinguetti

    Une caravane de 7 chameaux accompagne la méharée dont 5 chameaux pour le portage du matériel. Sur le parcours, au départ de Chinguetti, nous découvrons successivement de la palmeraie Agueyla, Arvertine, la dune de Zarga, les oasis de Maireht et de Tergit puis (...)

     Lire la suite >>
    Ain Savra : la pluie compense ses dégâts
    Ain Savra : la pluie compense ses dégâts

    Les deux affluents Gteih Hboulle et Oudey Ould Mousse ont déversé une très grande quantité d’eau amenant tout sur leur passage notamment les dunes de sable sous lesquelles des dizaines de palmiers sont ensevelis. Certains habitants ont essayé de les déterrer mais en (...)

     Lire la suite >>
    L’oasis de Tergit
    L'oasis de Tergit

    Le paradis, le voilà : c’est l’oasis de Tergit, une minuscule palmeraie coincée entre deux falaises où source d’eau pure et stalactites se sont réunies pour désaltérer les humains desséchés par le sable. L’impression de fraîcheur est (...)

     Lire la suite >>
    Lebheir ou la générosité de la terre
    Lebheir ou la générosité de la terre

    Lebheir, était à l’origine une belle oasis, très souvent bien arrosée où l’eau se retrouve emprisonnée dans sa cuvette par des barrières naturelles (rochers et dunes de sables) d’où son nom de Lebheir, diminutif de « Lebhar » qui veut dire en Hassanya et en Arabe « la mer (...)

     Lire la suite >>
    Legrare de l’espoir et de la vie
    Legrare de l'espoir et de la vie

    Forte de ses paysages romantiques et de l’hospitalité sans limites de ses habitants, Legrare a bénéficié de sa position de carrefour facilement accessible mais aussi de sa proximité (3 à 4 Km) de Zargue qui est de nos jours un passage obligé à tout visiteur de la zone. (...)

     Lire la suite >>

    0 | 10

Récits à suite

Sur les chemins de l’histoire

L’indépendance de la Mauritanie est proclamée le 28 novembre 1960. Beaucoup sont ceux qui ont séjourné en Mauritanie à cette époque. Ils en témoignent aujourd’hui.

Des dunes et des écoles : un bel et intense échange

par Cheikhmou

Un ensemble de 4 récits relatant une action humanitaire menée en novembre 2010 par l’association ’La voie des Dunes’ en étroite liaison avec les instances locales.

Cinq jours de marche dans les canyons de l’Adrar

par Bénédicte

Une série de 7 superbes récits qui relatent un périple entre dunes et palmeraies en Adrar. Un plaisir à lire que ce récit à l’atmosphère et aux situations si présentes.


Un dicton local

Traduit du Hassaniyya et commenté par Cheikhmou

L’eau avant les compagnons. أَلْمَ سَابَكْ أَتْفَاكْ

Lors des préparatifs d’un voyage ; avoir l’eau avant de choisir les compagnons.