Un désert et des Hommes

Déserts, déserts de pierres concassées, immensités que nulle vie apparente n’habite si ce n’est le scarabée minuscule qui roule sa bouse en faisant se déplacer, plus minuscules encore, les grains de sable en traînée de poudre fine légère, ténue, silencieuse, têtue, un trait à peine, une ridule qui disparaît bientôt comme bue par une onde plus large de sable.

Le désert (Topique) d’Angèle Paoli

Sur la route de Tenwemend ou le désert à coeur ouvert
Tente dans le désert

Devant nous, le cordon dunaire de Imougayine nécessite attention et concentration pour éviter les ensablements et les enfoncements dans des culs-de-sac insurmontables. Nous n’avons aucun moyen de communication. C’est une imprudence de taille.

 Lire la suite >>
  • Balade gourmande en Mauritanie
    Balade gourmande en Mauritanie

    Les Mauritaniens disent que le premier thé est âpre comme la vie, le second est fort comme l’amour et le troisième suave comme la mort. On les boit jusqu’à l’extrême dernière goutte, " la larme de miel (...)

     Lire la suite >>
    Gravures rupestres à El Beyyed
    Gravures rupestres à El Beyyed

    Théodore Monod disait : « Plus une gravure sera foncée, plus elle sera vieille. Les gravures anciennes, fortement patinées, sont parfois très difficile à apercevoir, il faut alors beaucoup d’attention pour en (...)

     Lire la suite >>
    Zargue ou l’éternelle sentinelle
    Zargue ou l'éternelle sentinelle

    Malgré les brèches qu’elle laisse ouvertes au sable donnant lieu à des passages par ailleurs utiles, Zargue reste impeccablement debout comme une sentinelle de tous les temps acceptant et donnant refuge à ce (...)

     Lire la suite >>
  • Bienvenue à Wahat Sahra
    Bienvenue à Wahat Sahra

    Bonjour, je suis Idoumou ould Sidi ould El Alem, fils d’une famille originaire de Chinguetti. Je suis le directeur de l’auberge Wahat Sahra. J’organise des circuits en méharée et en 4x4. Vous êtes les bienvenus à (...)

     Lire la suite >>
    Jwaali … l’interminable combat pour la survie
    Jwaali … l'interminable combat pour la survie

    A Jwaali, nous sommes reçus avec la chaleur et l’hospitalité habituelles ; précédé par le chef du village Mr El Ghali O Sidi, les hommes, les femmes et les enfants tous joyeux nous accueillent à bras ouverts mais leurs conditions de vie nous font mal intérieurement bien (...)

     Lire la suite >>
    La course de chameaux
    La course de chameaux

    Nous apercevons maintenant, à environ mi-chemin, un groupe de 5 concurrents à peu près groupés, suivis à quelques 200m par un autre groupe. L’ambiance monte sur la ligne d’arrivée. Les nomades, même à cette distance, reconnaissent déjà les équipages. Les ’youyou’ redoublent, (...)

     Lire la suite >>
    Alors, ça va ? Oui, ça va et toi ? Alors, ça va ?
    Alors, ça va ? Oui, ça va et toi ? Alors, ça va ?

    Les salutations d’usage sont longues en Mauritanie et plus longues encore si on est content de revoir la personne. Elles font partie des règles de politesse de base et sont un signe de respect. HAVEDH est Mauritanien. Il nous propose une manière d’engager la (...)

     Lire la suite >>
    Mieux qu’un G.P.S.
    Mieux qu'un G.P.S.

    Nous traversons un paysage de plaines rocheuses, sablonneuses, multicolores sous un soleil radieux. Nos 4x4 évoluent sur des plateaux de sable roulants sans aucun repère fixe à l’horizon.

     Lire la suite >>
    Le tikit : oeuvre d’art
    Le tikit : oeuvre d'art

    Prenez quelques nervures de feuilles de palmiers, taillez-les et assemblez le tout solidement avec des liens. Si vous avez le savoir faire, vous obtiendrez une superbe hutte climatisée dont la structure intérieure est une œuvre (...)

     Lire la suite >>
    Recette pour un 4x4 du désert
    Recette pour un 4x4 du désert

    Si l’on savait déjà que l’imagination des mécaniciens du désert n’avait pas de limite, la réalisation d’un 4x4 roulant et fonctionnel adapté particulièrement aux conditions difficiles des pistes du désert de l’ADRAR en est la preuve (...)

     Lire la suite >>
    Une étrange amitié à Ain Savra
    Une étrange amitié à Ain Savra

    Ce gamin de 7 à 8 ans doit amener l’eau du puits grâce à l’ami. Une fois les bidons remplis, d’un geste de la main d’Ahmadou, l’ami se couche pour permettre au petit de fixer la charge sur son dos.

     Lire la suite >>
    Awelloul et la météorite de Chinguitti
    Awelloul et la météorite de Chinguitti

    Le véritable intérêt pour Awelloul ne prendra naissance dans la région que vers les années 1930-1940, avec Théodore Monod et ses célèbres recherches de la météorite de Chinguitti. Seul l’amas retrouvé par Ripert - et qui se trouverait actuellement dans un musée parisien - (...)

     Lire la suite >>
    Ksar el Barka ville oubliée
    Ksar el Barka ville oubliée

    De cette ancienne cité fondée en 1696, les vestiges de la vieille ville sont toujours visibles avec ses façades décorées d’alvéoles triangulaires.

     Lire la suite >>
    Aïn Savra, une commune du désert
    Aïn Savra, une commune du désert

    Ain Savra occupe un vaste territoire gorgeant d’eau, avec de vastes zones de pâturages, de nombreuses plaines fertiles cultivables (Amanjenjer, Enezgar, Legseybe, Tweichinghitt, Rakhme, Taknez, Ewekan…), de longs cordons dunaires en alternance avec de belles montagnes (...)

     Lire la suite >>
    Le pain du désert
    Le pain du désert

    Faire du pain : la recette est bien connue, il faut du feu, de la farine, de l’eau, du sel, de la levure et du savoir-faire, mais dans le désert, au milieu de nulle part, c’est un savoir-faire qui tient du merveilleux. Sentez-vous cette agréable odeur du bon pain de (...)

     Lire la suite >>
    Le Petit Prince voyagera avec moi
    Le Petit Prince voyagera avec moi

    Comme on dit chez nous, "jamais deux sans trois"... La première année j’animais des ateliers de dessin dans une petite école de Nouakchott, et lors de mon deuxième voyage je fus "kidnappée" par les lucioles de l’oasis de Tergit et par les enfants d’Azougui, et n’ai pas pu (...)

     Lire la suite >>
    Couleurs sables
    Couleurs sables

    Camaïeux de beiges, d’ocres, de jaunes, de rouges, de roses, d’orangés de blancs crèmes ou grisés aux formes arrondies ou abruptes, des structures rugueuses, douces, fuyantes, agressives, dures, meubles, épaisses, légères, travaillées par le vent pour nous offrir des (...)

     Lire la suite >>
    Du bitume à perte de vue
    Du bitume à perte de vue

    Sur la route de l’espoir, large et souvent tracée bien droite, la prudence s’impose. En effet des animaux traversent devant nous, des chameaux, des ânes, des vaches ou des chèvres. Les collisions semblent nombreuses comme en témoignent de nombreux cadavres d’animaux qui (...)

     Lire la suite >>
    Auberge Wahat-Sahra Chinguetti
    Auberge Wahat-Sahra Chinguetti

    Idoumou vous accueille à l’auberge Wahat-Sahra construite aux abords immédiats de Chinguetti. L’hébergement est d’une bonne qualité. Un long mur d’enceinte, haut de 2 bons mètres cinquante et entièrement monté en pierres sèches taillées, clôture agréablement la (...)

     Lire la suite >>
    L’oasis de M’haireth
    L'oasis de M'haireth

    L’oasis de M’haireth se situe au sud–est à 70 km de la ville d’Atar capitale de la région de l’Adrar dans une zone Montagneuse. C’est une longue et belle palmeraie de 15 km de long et de 100 m à 1500 m de large selon les (...)

     Lire la suite >>

    0 | 17 | 34 | 51

Récits à suite

Chronique d’un voyage au cœur du désert

par Cheikhmou

Vécu et écrit par un mauritanien, un récit d’une prenante réalité.

Cinq jours de marche dans les canyons de l’Adrar

par Bénédicte

Une série de 7 superbes récits qui relatent un périple entre dunes et palmeraies en Adrar. Un plaisir à lire que ce récit à l’atmosphère et aux situations si présentes.

Vivre dans le Désert

par Colette

Un récit en 5 chapitres riche en couleurs qui relate un périple de 21 jours en 4x4 dans le désert.

Sur les chemins de l’histoire

L’indépendance de la Mauritanie est proclamée le 28 novembre 1960. Beaucoup sont ceux qui ont séjourné en Mauritanie à cette époque. Ils en témoignent aujourd’hui.


Auberge Wahat-Sahra
Un dicton local

Traduit du Hassaniyya et commenté par Cheikhmou

Monte le chameau que le temps te présente. أَرْكَبْ أَجْمَلْ أَلِ بَرَكْلَكْ أَدَهَرْ

Il faut s’adapter à toutes les situations.