Le dernier article

Le Petit Prince voyagera avec moi

1er août 2014, par Christine

Le Petit Prince voyagera avec moi

Comme on dit chez nous, "jamais deux sans trois"... La première année j’animais des ateliers de dessin dans une petite école de Nouakchott, et lors de mon deuxième voyage je fus "kidnappée" par les lucioles de l’oasis de Tergit et par les enfants d’Azougui, et n’ai pas pu atteindre Fort Gouraud, au nord d’Atar. Au mois de septembre, je reprendrai la route du Sahara, dans l’espoir de retrouver quelques traces laissées par des hommes qui ont probablement (...)

 Lire la suite >>
Bienvenue en Mauritanie

La sélection du moment

Le Triops, un fossile vivant ?
Triops niger

A côté du triops, petit crustacé à carapace, vieux de plus de 200 millions d’années, les dinosaures font figure de jeunots. Ils sont apparus et ont disparu pendant que le triops prospérait dans les mares temporaires des zones arides. Bon nombre de ces mares abritent une microfaune très riche, très ancienne et peu (...)

 Lire la suite >>
  • ATAR vers 1960
    ATAR vers 1960

    Ces quelques photos originales de la ville d’ATAR et de ses environs vers les années 1960 constituent un souvenir historique pour ceux qui ont connu la Mauritanie à cette (...)

     Lire la suite >>
    Abderrahmane Sissako au Festival de Cannes 2014
    Abderrahmane Sissako au Festival de Cannes 2014

    Abderrahmane Sissako, cinéaste et producteur est né le 13 octobre 1961 à Kiffa en Mauritanie. Avec le Centre culturel soviétique basé à Nouakchott, il bénéficie d’une bourse "de l’amitié entre les peuples" pour (...)

     Lire la suite >>
    Le chameau, compagnon du nomade
    Le chameau, compagnon du nomade

    Dans cet espace infini qu’est le désert, nous côtoyons des chameaux, animaux majestueux par leur rythme paisible intemporel. Le dromadaire est parfaitement adapté au désert et il rend de nombreux services aux (...)

     Lire la suite >>
La dernière brève
  • Christine offre une place pour la Mauritanie

    Je prévois de partir entre le 6 et le 10 septembre. Le rendez-vous pourrait avoir lieu à Carcassonne ou à une autre gare sur la route de Perpignan. Ensuite, autoroute en Espagne et traversée Algéciras - Tanger. Il faut compter une semaine pour rejoindre Nouadhibou. Deux jours de pause à Nouakchott puis route vers Atar et F’derick où j’aimerais (...)

     Lire la suite >>